Lavrov : Moscou est disposée à dialoguer avec le Maroc pour le règlement du conflit du Sahara

La Russie serait disposée à approfondir le dialogue politique avec le Maroc pour le règlement du conflit du Sahara, a confié le ministre russe des affaires étrangères, Sergueï Lavrov à son homologue marocain, Nasser Bourita, lors d’une conversation téléphonique. 

Au cours de cet appel téléphonique, Lavrov a réaffirmé à son homologue marocain la disposition de la Russie d’«approfondir le dialogue politique avec le Maroc sur des questions internationales et régionales y compris le règlement de la question du Sahara occidental», précise le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué publié ce mardi 26 novembre.

Les chefs de diplomatie des deux pays, ajoute le communiqué, ont également discuté des moyens de renforcer les relations bilatérales et la tenue prochainement à Moscou, de la 8ème commission mixte intergouvernementale de coopération économique scientifique, technique.

A noter que la Russie adopte dans le dossier du Sahara, une position mi-figue mi-raisin, afin de préserver à la fois ses intérêts économiques et financiers avec l’Algérie dont elle est le premier fournisseur d’armes, et avec le Maroc qui demeure un partenaire stratégique pour Moscou.

C’est dans ce contexte que la Russie a choisi de s’abstenir à l’instar de l’Afrique du Sud, grand allié de l’Algérie et du Polisario, lors du vote le 30 octobre, de la résolution 2494 au Conseil de sécurité, aux termes de laquelle le mandat de la MINURSO a été renouvelé pour un an. 

La Russie a été ainsi, la seule parmi les cinq pays membres permanents du Conseil de Sécurité, à opter pour l’abstention pour apparemment ménager les dirigeants de l’Algérie qui est par ailleurs le principal soutien du Polisario aux Nations Unies et ailleurs.

Cependant, le rapprochement croissant du Maroc avec la Russie de Vladimir Poutine, et ses efforts visant à convaincre les dirigeants de Moscou de modérer leurs engagements en faveur du Front Polisario, commencent à porter leurs fruits.

A rappeler à ce titre, que la présidence russe s’était abstenue d’inviter officiellement le Polisario à la première édition du sommet Russie-Afrique organisé du 22 au 24 octobre dernier à Sotchi et Moscou fait preuve depuis longtemps, d’une timide neutralité dans le dossier du Sahara.

 

© 2019 Sahara News. Tous droits réservés. Administrateur du Site · Entrées RSS · Commentaires RSS