Sahara-ONU: La session d’avril au Conseil de Sécurité s’annonce chaude

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, doit présenter le vendredi 7 avril, son rapport annuel sur la Minurso et les derniers développements au Sahara Occidental, où persiste encore la tension créée par la présence de miliciens armés du Polisario dans la zone tampon limitrophe du poste frontière marocain de Guerguerate conduisant au nord de la Mauritanie.

Selon le programme de travail du Conseil de sécurité des Nations unies pour le mois d’avril, le S.G de l’ONU devrait soumettre ce 7 avril le projet de son rapport annuel, aux quinze membres du Conseil, dont la présidence tournante est assurée en ce mois par la représentation des Etats-Unis auprès des Nations Unies.

Parmi les principaux points devant être débattus lors de cette session, figure le renouvellement du mandat de la Minurso qui prend fin le 30 avril prochain. Les questions du retour d’une partie de la composante civile de cette Mission expulsés par Rabat en mars 2016 et l’extension de son mandat au monitoring des droits de l’homme au Sahara pourraient faire à nouveau, matière à discussion devant le Conseil de sécurité.

La première mouture du rapport de Guterres sur le dossier du Sahara, évoque également le risque d’une éventuelle reprise des hostilités armées entre le Maroc et le Polisario, en raison du maintien par ce dernier d’une douzaine d’éléments armés dans la zone tampon qui relève normalement, du ressort exclusif des casques bleus de la Minurso.

La représentation diplomatique du Maroc qui avait rejeté une précédente proposition américaine d’extension du mandat de la Minurso au contrôle des droits de l’homme, a déjà entamé ses prises de contact et ses concertations avec les membres du groupe des amis du Sahara (France, Espagne, Russie, Royaume-Uni, Etats-Unis) pour barrer le chemin à la réapparition d’un projet de proposition similaire jugé contraire aux intérêts du Royaume et aux efforts consentis en matière de respect des droits de l’homme y compris dans ses provinces du sud.

Dans le projet de rapport de Guterres, il est également mentionné la désignation d’un nouvel envoyé spécial du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, l’ex-médiateur, Christopher Ross ayant démissionné avant la fin de son mandat.

 

Partagez Cet Article

Articles Liés

Laisser un Commentaire

© 2017 Sahara News. Tous droits réservés. Administrateur du Site · Entrées RSS · Commentaires RSS