Le Polisario s’attend un nouveau camouflet de l’UE après celui de Stockholm

s-d-dh-maroc-ueLes dirigeants du Polisario s’attendent à un autre camouflet de l’Union européenne (UE) qui s’apprête à exiger un recensement des populations des camps de Tindouf, et ce quelques jours seulement après la douche froide à laquelle ils ont eu droit à Stockholm, où le gouvernement suédois finalement décidé de ne pas reconnaitre l’indépendance du Sahara Occidental.

La haute représentante de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini vient de confirmer cette information en plaidant ce jeudi à Strasbourg, en faveur de la tenue d’un recensement des habitants des camps de Tindouf.
Interpellée sur cette question par l’eurodéputé socialiste français, Gilles Pargneaux, lors d’une réunion de la Commission de contrôle budgétaire du Parlement européen en allusion au détournement de l’aide humanitaire par le Polisario au titre de la décharge du budget 2013, Mogherini a consenti qu’il y « avait eu effectivement des problèmes ».
Elle a néanmoins souhaité répondre à cette question plutôt en plénière ou dans le cadre de la Commission des A.E, tout en insistant « qu’il va falloir effectuer un recensement » dans les camps de Tindouf.
La commission européenne, rappelle-t-on, attribue chaque année et depuis 1991 une aide humanitaire de 10 millions d’euros censée parvenir aux populations des camps de Tindouf, mais un rapport accablant de l’Office européen de lutte anti-fraude (OLAF), a changé la donne en dévoilant en février 2015, un détournement à grande échelle, de l’aide européenne par des dirigeants du Polisario et des responsables de l’administration algérienne.

L’une des causes de ce trafic à grande échelle, précise les enquêteurs de l’OLAF, est le manque de visibilité quant au nombre exact des bénéficiaires de ces aides en l’absence de leur recensement.

C’est dans ce contexte que l’eurodéputé Gilles Pargneaux a soulevé jeudi à Strasbourg, la nécessité pour l’UE d’exiger un recensement des populations des camps de Tindouf, pour mieux calibrer l’aide alimentaire européenne qui leur est destinée.
Avec ce recensement, a-t-il assuré, «nous ferons ainsi d’une pierre deux coups : l’aide alimentaire européenne sera mieux calibrée aux bénéfices des populations et une solution politique à ce conflit sera facilitée ».
Gilles Pargneaux a demandé également des éclaircissements sur la suite réservée par les instances européennes aux révélations de l’OLAF sur les scandaleux détournements de l’aide européenne par le Polisario.

Partagez Cet Article

Articles Liés

Laisser un Commentaire

© 2017 Sahara News. Tous droits réservés. Administrateur du Site · Entrées RSS · Commentaires RSS