Sahara occidental : Le chef de l’ONU souhaite le maintien d’une «dynamique» politique

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres a souhaité dans un rapport mercredi, le maintien de la «dynamique» politique engagée l’an dernier, pour une solution au conflit du Sahara occidental, en dépit de l’absence d’un envoyé spécial pour le Sahara.
Il s’agit de la «dynamique» rétablie par l’ex-envoyé spécial de l’ONU, Horst Köhler, qui avait démissionné en mai dernier, officiellement pour des raisons de santé.
«Un élan pour le processus politique, via des tables rondes ayant réuni le Maroc, le Front Polisario, l’Algérie et la Mauritanie», souligne Antonio Guterres dans ce nouveau rapport remis mercredi, au Conseil de sécurité des nations Unies.
« Il est essentiel que cet élan» suscité par les deux tables rondes qui ont réuni en Suisse en décembre et mars, les parties sans cependant aboutir à une percée significative, ne soit pas perdu», ajoute le chef de l’ONU.
Depuis l’établissement d’un cessez-le-feu en septembre 1991, l’ONU maintient sur place une Mission de paix composée de quelque 240 Casques bleus (Minurso) chargés de contrôler, notamment par des patrouilles aériennes et terrestres, le respect du cessez-le-feu au Sahara.
Sur la période d’avril à septembre prise en considération par ledit rapport, la situation sur le terrain au Sahara est «restée relativement calme en dépit de certaines incertitudes (…) et le cessez-le-feu entre les parties a été respecté», assure le S.G de l’ONU.
La Minurso a modifié son mode opérationnel, ajoute le rapport, précisant que sa zone d’intervention a été divisée en trois secteurs dotés chacun d’un hélicoptère. Grâce à l’Union européenne, cette Mission a accès à de l’imagerie géospatiale et à de l’analyse pour être «plus vite alertée en cas de violations ou de menaces à l’égard du cessez-le-feu».
Ces nouvelles dispositions semblent être faites sur mesure pour le Front Polisario, Afin de mettre un terme aux intrusions provocatrices que font périodiquement ses milices armées dans les zones tampon que contrôlent les Casques Bleus au Sahara.

© 2019 Sahara News. Tous droits réservés. Administrateur du Site · Entrées RSS · Commentaires RSS