Sahara Occidental : Révélations de l’agence «agcnews.ue» sur la position de Washington 

«Les États-Unis ont fait savoir aux parties concernées par le conflit du Sahara, et en particulier à l’Algérie, leur opposition catégorique aux velléités indépendantistes du front Polisario», dévoile l’agence de presse italienne «Agcnews.eu», citant le «Wall Street Journal» américain.

En effet après l’article sur ce dossier publié par ce quotidien le 11 août dernier et largement repris par les médias internationaux, c’est au tour de l’agence de presse italienne de revenir sur le même sujet sur son site web, pour apporter un nouveau lot de révélations sur les dessous du conflit artificiel autour du Sahara marocain.

Dans un article intitulé «Etats-Unis-Sahara Occidental, l’indépendance n’est pas une option», l’agence italienne révèle dans son édition du 14 août, que Washington ne se contente plus d’exprimer «en privé», son opposition à cette option, mais elle l’a fait savoir directement aux dirigeants algériens qui jouent depuis quatre décennies le rôle de parrains et de sponsors des thèses séparatistes du Polisario qu’ils abritent sur leur sol et le financent à volonté.

Selon Agcnews.eu, Washington aurait fait part à Alger de son opposition catégorique à l’option indépendantiste surréaliste que revendique le front séparatiste sahraoui «le Polisario», avec l’appui inconditionnel du régime algérien, au risque de déstabiliser toute la région et d’y mettre en péril sa sécurité.

Dans son édition du 11 août dernier, rappelle-t-on, l’influent quotidien new-yorkais «The Wall Street Journal», avait fait des révélations tonitruantes au sujet du conflit du Sahara Occidental, qualifiant le Polisario de mouvement marxiste qui chercherait à déstabiliser toute la région maghrébine par ses intentions belliqueuses à l’endroit de la partie méridionale du Sahara marocain.

Citant de hauts responsables américains et des sources diplomatiques crédibles, le journal rapporte que l’actuelle Administration américaine écarte catégoriquement l’option de l’indépendance dans la résolution du conflit factice autour du Sahara marocain.

Les révélations du «Wall Street Journal» ont fortement secoué le QG du Polisario à Rabouni et le palais el Mouradia à Alger qui n’arrive plus à dissimuler ses visées expansionnistes et hégémoniques dans la région, malgré les sommes colossales versées aux cabinets de lobbying pour défendre les revendications indépendantistes du front sahraoui.

© 2019 Sahara News. Tous droits réservés. Administrateur du Site · Entrées RSS · Commentaires RSS