Sahara : Le Polisario déstabilisé par l’ouverture d’un consulat honoraire ivoirien à Laâyoune

La direction du Front Polisario a vivement réagi à l’ouverture mercredi 26 juin dernier, par la Côte d’Ivoire d’un consulat honoraire à Laâyoune et la désignation à la tête de cette mission, de Mohamed Imam Maelainin, un notable des provinces sud du Royaume.

Les dirigeants du Polisario semblent fortement irrités par cette décision qu’ils considèrent comme «une ligne rouge qui ne devait pas être franchie», ont même proféré des menaces de s’attaquer aux intérêts de la Côte d’Ivoire.

Ce pays, grand ami du Maroc, n’a d’ailleurs, jamais reconnu la chimérique république sahraouie «RASD», autoproclamée par le front séparatiste à l’instigation des régimes algérien de Houari Boumediene et libyen de Mouammar Kadhafi.

La Côte d’Ivoire figurait parmi les 28 pays membres de l’Union africaine qui avaient demandé en juillet 2016, de «suspendre la RASD des activités de l’UA et de tous ses organes» à l’occasion de la tenue du 27ème sommet de l’UA.

Suite à l’inauguration du consulat honoraire ivoirien, la direction du Polisario à Rabbouni et ses antennes à l’étranger ont mobilisé leurs brigades électroniques qui ont multiplié les menaces contre les Ivoiriens dans le but d’intimider d’autres éventuels pouvant leurs emboîter le pas.

Lors d’une cérémonie officielle organisée au siège du nouveau consulat installé dans la villa Maelainin, au Lotissement Abidine Sakia Park à Laâyoune, le nouveau Consul honoraire, Mohamed El Imam Maelainine, a été officiellement installé dans ses fonctions par l’Ambassadeur  extraordinaire et plénipotentiaire de la Côte d’Ivoire au Maroc, Idrissa Traoré.

La cérémonie s’est déroulée en présence des autorités locales, des élus, des acteurs associatifs, des chioukhs et des notables des tribus sahraouies.

«Grâce à l’ouverture du Consulat honoraire à Laâyoune, les relations multidimensionnelles avec le Maroc vont s’intensifier», a déclaré à la presse, l’ambassadeur, Idrissa Traore, assurant que «l’axe Rabat-Abidjan se porte bien».

De l’avis des observateurs, cette décision de la Côte d’Ivoire a sérieusement déstabilisé le Front Polisario qui redoute l’ouverture d’autres missions similaires dans les provinces sud du Royaume.

 

© 2019 Sahara News. Tous droits réservés. Administrateur du Site · Entrées RSS · Commentaires RSS