Sahara : Le Polisario indésirable à un forum sino-africain à Addis-Abeba

Business team shaking hands in front of the flag

La direction du Polisario broie du noir pour n’avoir pas reçu d’invitation pour participer au forum du partenariat Chine-Afrique, organisé ce jeudi à Addis-Abeba, sous la thématique «Dialogue, une ceinture, une route pour la coopération Chine-Afrique».
Aucune invitation n’a été adressée à l’entité séparatiste pour cet important événement organisé par la Chine en collaboration avec la Commission de l’Union Africaine (UA) et qui a réuni, dans un grand palace de la capitale éthiopienne, de hauts responsables de l’UA, l’ancien Premier ministre éthiopien, les Ambassadeurs africains ainsi que de hauts responsables chinois chargés de la coopération Afrique-Chine.
Les représentants de la prétendue république sahraouie «RASD» qui est membre de l’Union africaine, avaient l’habitude d’être invités à toutes les rencontres africaines de ce genre, mais le retour du Maroc au sein de l’organisation panafricaine semble bien changer la donne.
Les remords des dirigeants du Polisario sont aggravés par le fait que la Commission de l’Union africaine est partie-prenante dans l’organisation de ce forum aux côtés de la Chine.
Mais les organisateurs chinois, dont le pays ne reconnait pas la pseudo-RASD, et refuse la balkanisation du territoire marocain en plus du partenariat stratégique liant le Maroc et la Chine, ont sciemment évité que le Polisario soit parmi les participants au forum.
«Le partenaire chinois, dans le cadre de ses relations, attache une importance grandiose à la défense des intérêts vitaux, notamment l’intégrité territoriale de nos deux pays amis», a déclaré l’Ambassadeur Représentant Permanent du Royaume du Maroc auprès de l’UA et de la CEA, Mohammed Arrouchi.
«Sachant que l’événement est organisé en collaboration avec la Commission de l’Union africaine, le partenaire chinois a veillé avec une grande rigueur à contrecarrer toute manœuvre d’infiltration de l’entité séparatiste dans le cadre de l’évènement d’aujourd’hui qui s’inscrit dans le partenariat Afrique-Chine», a ajouté le diplomate marocain qui préside la délégation marocaine à ce forum.
Le champ d’action et de manœuvre des séparatistes du Polisario se rétrécit de plus en plus en Afrique, où ils n’arrivent plus à agir librement comme à l’époque où le Maroc observait la politique de la chaise vide. Aujourd’hui les diplomates marocains sont sur leur garde partout en Afrique.

© 2019 Sahara News. Tous droits réservés. Administrateur du Site · Entrées RSS · Commentaires RSS