Maroc-UE-Accord de pêche : Le Polisario perd une bataille décisive à Strasbourg

Le Polisario et ses sponsors algériens et européens ont essuyé une cinglante défaite dans leur bataille diplomatique contre le Maroc, ce mardi 12 février à Strasbourg, où le Parlement Européen (PE) a adopté en session plénière, l’Accord de pêche Maroc-UE, à une écrasante majorité de 415 voix pour, 189 contre et 49 abstentions sur 653 députés présents à l’hémicycle.

Après un premier camouflet infligé au front Polisario suite à l’adoption le 16 janvier dernier, de l’accord agricole Maroc-UE qui inclue les provinces du Sahara et leur étend les préférences tarifaires appliquées aux régions du Royaume, le Parlement Européen a donné aujourd’hui le coup de grâce au Polisario et à ses relais, mettant ainsi fin à leurs affabulations et à leur chantage mal placés.

Dans une réaction à chaud, le ministère marocain des Affaires étrangères a exprimé dans un communiqué, l’appréciation du Royaume du Maroc «quant à l’action collective des institutions européennes et des Etats membres de l’UE» et «salue leur engagement continu en faveur du partenariat stratégique » entre les deux parties.

L’adoption de l’accord de pêche qui couvre les eaux maritime du Royaume de Tanger à Lagouira au sud de Dakhla, confirme ainsi que le Maroc est le seul habilité juridiquement, dans le cadre de l’exercice de sa souveraineté, à négocier et signer des accords incluant le Sahara marocain, souligne le ministère marocain.

Dans sa mouture finale, le nouvel accord de pêche liant le Maroc à l’UE  délimite entre autres, les zones de pêche et fixe les conditions d’accès de la flotte européenne aux pêcheries marocaines et prévoit une augmentation de la contrepartie financière qui passera de 40 à 52,2 Millions d’Euros par an, soit une hausse de +30%.

Il comporte également des dispositions visant à optimiser les retombées et les bénéfices en termes d’investissements et d’emploi pour les populations locales des zones concernées ainsi que des exigences techniques garantissant la préservation de la durabilité des ressources halieutiques et la protection de l’environnement marin.

Il s’agit enfin de la dernière étape de validation de l’accord de pêche au niveau européen avant son adoption par le Parlement marocain pour son entrée en vigueur dans les tous prochains mois à venir.

 

© 2019 Sahara News. Tous droits réservés. Administrateur du Site · Entrées RSS · Commentaires RSS