Sahara: L’armée marocaine prête à riposter à toute provocation du Polisario

L’armée marocaine a renforcé sa présence militaire à l’extrême sud du Royaume non loin du mur de défense notamment dans les localités de Bir Gundouz, Ichla et Awsserd, pour riposter à tout acte de provocation des milices du Polisario qui a organisé ce dimanche une parade militaire dans la localité de Mhiriz, une zone démilitarisée.

Faute d’avoir pu dépêcher comme en janvier 2018, ses miliciens armés à Guergarate pour empêcher le passage des participants au Rallye Africa Eco Race qui relie pour sa 11ème édition, Monaco à Dakar en traversant le Maroc, son Sahara et la Mauritanie, la direction du Polisario téléguidée par les généraux algériens, n’a pas trouvé mieux pour se faire entendre que de se prêter à sa parade militaire dans la localité de Mhiriz à l’est du mur de défense marocain.

L’exercice militaire des milices du Polisario organisé en violation des accords du cessez-le-feu de 1991, a été confirmé par les images retransmises par les satellites d’observation marocains.

Devant les nouvelles provocations du Polisario et pour parer à toute mésaventure de ses miliciens en territoire marocain, les forces Armées Royales (FAR) ont renforcé le déploiement de leurs unités dans la zone sud à la limite de la frontière avec la Mauritanie, rapporte le quotidien Al Massae dans sa livraison de mardi.

Selon le quotidien des préparatifs sont en cours non loin du mur de défense, pour l’organisation de grandes manœuvres militaires par les FAR, au cours desquelles seront utilisés l’artillerie lourde et les hélicoptères et les avions de chasse.

Après avoir menacé à travers ses médias, d’interdire le passage à Guergarate des participants au rallye Africa Eco Race, le Polisario s’est finalement rétracté en publiant deux communiqués successifs, pour démentir les informations relayées à ce sujet par des médias et assurer qu’aucun milicien ne se trouvait dans ladite zone tampon.

Les organisateurs du rallye ont effectivement annoncé ce mardi 8 janvier, que les concurrents ont rejoint sans entraves, le nord de Nouadhibou en Mauritanie, après leur passage par le poste frontière de Guerguarate en provenance de Dakhla.

Le Polisario a tout intérêt à ne pas s’aventurer dans un terrain de sables mouvants au risque d’être à nouveau condamné par l’ONU. A bon entendeur salut.

 

© 2019 Sahara News. Tous droits réservés. Administrateur du Site · Entrées RSS · Commentaires RSS