Tindouf: Le Polisario éclaboussé par un nouveau scandale de détournement de l’aide internationale

Un nouveau scandale de détournement de l’aide alimentaire destinée aux «réfugiés» sahraouis des camps de Lahmada au sud-ouest de l’Algérie, a été révélé ce mardi 28 août, par un site proche du Polisario qui a découvert un produit phare de l’aide alimentaire dans les étals des épiceries de la ville algérienne de Tindouf.
Le produit en question est le Gofio, une farine de maïs originaire des Îles Canaries, qui constitue une denrée de base dans les rations alimentaires distribuées aux habitants des camps de Tindouf.

Selon le site site futurosahara.net qui a révélé ce scandale, le Gofio ou « Gouvia » en langage hassani, a été retrouvé en vente libre et en grandes quantités dans des épiceries de la ville de Tindouf, au prix de 250 dinars algériens, soit 1,2 euro le paquet d’un kilo.

Pourtant, ce produit gracieusement et régulièrement offert par des ONG particulièrement espagnoles, est pratiquement introuvable en cet été, dans les dépôts du Polisario à Rabbouni, censé le distribuer gratuitement aux soi-disant réfugiés sahraouis.

Le même produit estampillé aux Îles Canaries serait également en vente en tant que marchandise de la contrebande, dans les villes mauritaniennes de Nouakchott et Zouerate.
Pour se désaltérer en période de canicule, les habitants des camps consomment largement la «gouvia», une farine de maïs grillé que les sahraouis mélangent au lait en poudre, à l’eau et au sucre pour leur servir de breuvage durant la journée.

Ce n’est pas la première fois que les dirigeants du Polisario sont impliqués dans des détournements des aides humanitaires internationales. En mars 2017, rappelle-t-on, les autorités mauritaniennes avaient saisi à Zouerate, au nord du pays, une importante quantité de médicaments et de produits alimentaires prélevés des dépôts du Polisario à Rabbouni et convoyés par un notable proche des hommes influents du Front séparatiste sahraoui.

Deux ans plus tôt, l’office antifraude de l’Union européenne (OLAF), avait publié en janvier 2015, un rapport fort accablant sur les détournements massifs par les dirigeants du Polisario en complicité avec de hauts cadres de l’administration algérienne, des produits de l’aide humanitaire internationale à leur débarquement au port algérien d’Oran pour être revendus sur les marchés algérien, mauritanien et malien.

 

© 2018 Sahara News. Tous droits réservés. Administrateur du Site · Entrées RSS · Commentaires RSS