Sahara: L’accord de pêche Maroc-UE porte le coup de grâce aux fantasmes du polisario

Depuis l’annonce vendredi, à Bruxelles et Rabat, que le Maroc et l’Union européenne s’étaient entendus sur le contenu de l’accord de pêche bilatéral incluant le Sahara occidental, le polisario ne décolère pas et pour cause, le texte ne reconnaît définitivement aucune représentativité au mouvement séparatiste soutenu par l’Algérie.
Après quatre rounds de négociations pour le renouvellement de l’accord de pêche qui a expiré le 14 juillet, l’annonce d’un accord Maroc-UE conforte le Maroc dans sa qualité d’unique interlocuteur pour négocier des accords internationaux incluant le Sahara.
Autant dire que l’intense lobbying déployé par l’Algérie dans les coulisses des institutions européennes en faveur du front polisario, a lamentablement échoué.
L’adaptation de l’accord de pêche pour se conformer à l’arrêt de la Cour de Justice de l’UE, se fera sous forme d’échange de lettres entre les deux parties, incluant le Sahara.
Ainsi, le texte négocié mentionne expressément que les préférences tarifaires reconnues au Maroc, s’appliquent également et dans les mêmes conditions, aux produits pêchés dans les eaux marocaines du Sahara.
L’annonce de cet accord est intervenue quelques jours seulement après la décision des ministres des Affaires étrangères de l’UE, adoptée le 16 juillet, pour ajuster l’accord d’Association et l’accord agricole entre le Maroc et l’UE de manière à inclure expressément le Sahara.
L’étape du Conseil des ministres européens des AE a ainsi ouvert la voie à la conclusion de l’accord de pêche et porté un cinglant revers au polisario et à l’Algérie.
Il s’agit à présent d’attendre l’adoption de l’accord par les parlements européen et marocain pour que quelque 70 navires européens disposant de la licence de pêche, reprennent leurs activités dans les eaux marocaines.

© 2018 Sahara News. Tous droits réservés. Administrateur du Site · Entrées RSS · Commentaires RSS