Les livraisons d’armes américaines au Maroc font jazzer les Algériens

Les armes et les équipements militaires livrés ces derniers temps par les Etats-Unis au Maroc ne passent pas inaperçues chez le voisin algérien, où à défaut de réactions des officiels, ce sont les médias locaux qui prennent le relais pour crier au loup.

Oubliant que l’Algérie est le premier plus gros importateur d’armes en Afrique, les journalistes algériens n’ont d’yeux rivés que sur le Maroc.

En plus du dossier du Sahara marocain qui est depuis longtemps leur pain quotidien, les médias algériens semblent inquiets et très agacés par la modernisation de l’armée marocaine, au point même de se demander d’où vient l’argent avec lequel le Royaume chérifien règle la note relativement élevée de ces armes et équipements sophistiqués.

Les Forces Armées Royales (air, mer et terre) ont en effet réceptionné ces derniers mois, entre autres, des chars abrams m1a1, des chars blindés FAP, des lots de missiles anti-navires dernier cri qui équiperont désormais leurs avions de chasse F16 et certains navires de guerre ainsi que les puissant missiles sol-mer antinavires américains et d’autres missiles tactiques de la famille air-mer conçus pour la destruction de radars.

Pour rafraîchir la mémoire aux véreux journalistes algériens, l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI) nous signale dans son rapport publié début 2017 et qui fait la comparaison entre la période 2007-2011 et 2012-2016, que les importations marocaines ont baissé tandis que celles de l’Algérie étaient en progression.

Dans son classement, le SIPRI place l’Algérie en pôle position avec 46% des achats d’armes, suivie du Maroc en seconde position avec seulement 15% du volume régional.

L’Algérie occupe également selon l’institut norvégien, le 5e rang mondial avec 3,6%  des importations d’armes en provenance principalement de la Russie, (60% des exportations), de la Chine (15%) et de l’Allemagne (12%).
Malgré ces données chiffrées, les médias journalistes algériens ne reprochent rien à leurs généraux mais ne lésinent pas dans leurs diatribes contre le Maroc, est-ce par jalousie pour les progrès colossaux que le Royaume accomplit sans la manne pétrolière, ou sont-ils tout simplement animés par leur animosité historique envers les voisins marocains ?

Ils semblent quand même oublier que les Etats-Unis considèrent le Maroc comme leur allié stratégique hors OTAN dans la région MENA et c’est pour cette raison qu’ils l’aident à moderniser son armée et soutiennent ouvertement sa position dans le conflit territorial qui l’oppose à l’Algérie et son protégé le Polisario.

 

© 2018 Sahara News. Tous droits réservés. Administrateur du Site · Entrées RSS · Commentaires RSS