Maroc-ONU : Deux élus sahraouis invités pour la première fois à un séminaire du C-24

Pour la première fois deux élus des provinces du sud ont été autorisés par consensus, à prendre part au séminaire régional du Comité des 24 (C24) relevant de la 4ème Commission de l’ONU, qui s’est tenu du 9 au 11 mai 2018 à Grenade.

Cette participation constitue une grande percée diplomatique et politique du Maroc en matière de légitimité de représentation des populations sahraouies dans les instances internationales.

Il s’agit en effet, d’un tournant historique inédit au sein des Nations Unies, qui ne fait que confirmer la légitimité démocratique des élus du Sahara marocain pour représenter la population de la région, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale.

La décision de participation des deux élus sahraouis marocains Mme Ghalla Bahiya, vice-présidente de la région Dakhla Oued Eddahab, et Mhamed Abba, vice-président de la région de Laâyoune aux travaux du C-24, fait suite aux deux lettres d’invitation adressées aux deux élus du Sahara marocain par le président de ce Comité, l’ambassadeur Walton A. Webson, représentant permanent d’Antigua-et-Barbuda auprès des Nations Unies, au nom de l’ensemble des membres du comité.

Cette présence constitue non seulement un cuisant désaveu pour les prétentions fallacieuses du Polisario d’être l’«unique représentant légitime» des populations sahraouies, mais elle consacre en même temps «la reconnaissance par la communauté internationale du caractère démocratique et représentatif des élections qui ont eu lieu au Sahara» en 2015 et 2016.

D’ailleurs, même l’ancien avocat-général de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) Melchior Wathelet a dénié au Polisario, la qualité de «représentant légitime» des populations sahraouies,.

Dans son avis rendu en 2016 relatif au renouvellement des accords de pêche et de l’agriculture entre le Maroc et l’Union européenne, Melchior Wathelet a dénié au Polisario tout intérêt juridique à attaquer des décisions et accords de nature économique, estimant que le front n’a aucune légitimité de défendre les intérêts économiques et commerciaux au nom des populations du Sahara Occidental.

La participation des deux élus des régions sud du Royaume au séminaire régional du C24 à Grenade, s’inscrit dans la nouvelle dynamique marocaine d’impliquer davantage les élus sahraouis sur le terrain de la représentation des Sahraouis à l’international.

© 2018 Sahara News. Tous droits réservés. Administrateur du Site · Entrées RSS · Commentaires RSS