Cuisant échec du Polisario dans sa tentative d’entraver le Rallye «Africa Eco Race» à Guerguerat

Le Front Polisario a foncièrement échoué à entraver le passage des participants au rallye Africa Eco Race ce lundi 8 janvier, au poste frontière Guerguerat reliant l’extrême sud du Maroc au nord de la Mauritanie.

Ce passage s’est déroulé sans encombre sous l’œil vigilant des casques bleus de la MINURSO, malgré les menaces du Polisario.

Après leur départ de Monaco le 31 décembre, les concurrents devaient rallier la capitale du Sénégal, Dakar le 14 janvier, au terme de la traversée du Maroc et de la Mauritanie.

Après une journée de repos le dimanche 7 janvier à Dakhla, les concurrents au volants de leurs voitures, camions et motos ont entamé lundi après-midi la nouvelle étape mauritanienne reliant la localité de Boulanouar à celle de Chami.

Dans une vidéo publiée le 7 janvier, un milicien du Polisario menaçait en effet, d’empêcher les participants au rallye Africa Eco Race de traverser la zone tampon de Guerguerat, où se sont positionnés depuis le début de ce mois, quelques éléments armés du Polisario à bord de deux pick-up « en violation de l’accord de cessez-le-feu » en vigueur depuis novembre 1991.

Mais la réaction de l’ONU aux gesticulations du Polisario ne s’est pas fait attendre. Au lendemain de la réception d’une lettre de protestation adressée à l’ONU par le Maroc, le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres s’est déclaré samedi, «profondément préoccupé» par les tensions créées par la nouvelle intrusion des miliciens du Polisario dans cette zone censée être sous le contrôle de la MINURSO.

Dans ce contexte, le Secrétaire général, précise son porte-parole, Farhan Haq, appelle les parties au conflit «à faire preuve de la plus grande retenue et à éviter l’escalade des tensions”, mettant en garde indirectement le Polisario, que le transport civil et  commercial “ne doit pas être entravé et qu’aucune mesure ne doit être prise qui pourrait constituer un changement au statu quo de la zone tampon”.

C’est donc un nouveau cuisant échec que vient d’encaisser le Polisario et ses mentors algériens qui en perte de vitesse sur le plan diplomatique, cherchent à présent à entrainer le Maroc dans une confrontation armée.

© 2018 Sahara News. Tous droits réservés. Administrateur du Site · Entrées RSS · Commentaires RSS