Sahara : Les médias algériens affolés par le rapprochement entre Rabat et Pretoria

Les médias algériens font preuve d’un branle-bas et d’un affolement démesuré depuis l’historique rencontre qui a réunit jeudi dernier à Abidjan le Roi Mohammed VI et le président sud-africain, Jacob Zuma, en marge du 5ème sommet UA-UE.

Après avoir longuement relayé une soi-disant victoire du Polisario pour la présence de son chef, Brahim Ghali parmi les 80 chefs d’Etat et de gouvernement invités au Sommet, les médias algériens nous livrent un fleuve d’articles et commentaires sur l’annonce du rétablissement imminent des relations diplomatiques entre Rabat et Pretoria après une rupture de 13 ans.

Ces médias expliquent que malgré ce rapprochement, l’Afrique du Sud continue à reconnaitre la république sahraouie «RASD», ce qui constitue, selon eux, un revers pour le Maroc.

Parlant de la soi-disant «victoire» du Polisario au Sommet d’Abidjan, les médias algériens ont oublié de mentionner que le chef du Polisario paraissait comme le montrent les images et les vidéos sur le Sommet, complètement isolé. Hormis sa figuration sur la photo de famille et sa présence comme tous les participants à un déjeuner et à un dîner offerts par le président ivoirien, Brahim Ghali et sa délégation n’ont eu droit à aucune rencontre ou entrevue avec l’un des Chefs d’Etat et de gouvernement présents au Sommet.

Pour les nouvelles retrouvailles entre les Marocains et les Sud-Africains qui dérangent tellement à Alger, au Maroc on ne parle aucunement d’un retrait immédiat par Pretoria de sa reconnaissance de ladite «RASD», ce qui n’exclue pas pour autant, cette probabilité dans un proche avenir.

Les médias algériens tellement rodés dans leur animosité contre leurs voisins marocains, se sont également accrochés comme une teigne, à la poignée de main entre le Roi Mohammed VI et leur Premier Ministre Ahmed Ouyahia. Celui-ci a été mitraillé de mille questions sur son geste inattendu et inopportun aux yeux de la presse algéroise.

En revanche, le président Zuma mérite d’être salué pour avoir eu le courage de rendre un vibrant hommage aux Marocains qui ont soutenu Nelson Mandela et l’Afrique du sud dans leur lutte pour l’abolition du régime de l’apartheid.

Les frères algériens, quand à eux, ils ont apparemment formaté le disque dur de leur mémoire effaçant tous les sacrifices consentis par les Marocains dans la guerre de libération algérienne contre l’occupant français.

Si ! A titre de reconnaissance, le régime algérien maintient la frontière terrestre avec le Maroc, hermétiquement fermée depuis plus de vingt ans.

 

© 2017 Sahara News. Tous droits réservés. Administrateur du Site · Entrées RSS · Commentaires RSS