Pour le Roi du Maroc l’année 2017 a été celle de «la clarté et de la fermeté» dans le dossier du Sahara  

L’année 2017 est celle de «la clarté et de la fermeté» dans le dossier du Sahara et du retour aux principes et aux termes référentiels retenus pour le règlement du conflit artificiel crée autour de la marocanité du Sahara, a déclaré le Roi du Maroc Mohammed VI.

Abordant l’épineux dossier du Sahara  dans un discours radio-télévisé adressé à la Nation, ce dimanche 20 août, à l’occasion 64e anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, le souverain marocain a souligné que cette approche a permis de remettre le processus de règlement onusien sur la bonne voie et de barrer le chemin aux manœuvres cherchant à «le dévier vers un horizon inconnu».
«Placée sous le signe de la fermeté et de la rigueur, 2016 a été aussi l’année de l’acte joint à la parole au vu de la manière dont ont été contrées les manœuvres engagées pour porter atteinte à nos droits», a rappelé le souverain alaouite.

Cette orientation, a-t-il rappelé, a été réaffirmée en avril dernier dans le rapport du Secrétaire général des Nations Unies et à travers les résolutions du Conseil de sécurité.
Le Roi Mohammed VI a expliqué à ce titre, qu’outre «le respect des références encadrant le processus de règlement engagé et l’appréciation positive de l’Initiative d’autonomie marocaine perçue comme un cadre de négociation valable, l’accent a été mis sur l’établissement des responsabilités juridiques et politiques qui incombent à la partie véritablement impliquée dans ce conflit régional, référence directement faite à l’Algérie qui constitue de l’avis de nombreux analystes, le principal obstacle devant tout règlement consensuel du dossier du Sahara.
Parallèlement, a-t-il ajouté, «la proposition marocaine d’autonomie bénéficie d’un appui international soutenu, illustré par le nombre croissant de pays ayant retiré leur reconnaissance à cette entité fantomatique».

Le souverain est aussi revenu sur la confrontation entre le Maroc et les milices du Polisario au poste frontière d’El Guergarate pour souligner que la gestion proactive de cette crise «menée à la fois avec sérénité et fermeté, a permis de faire échec aux tentatives destinées à altérer la situation qui prévaut dans notre Sahara, et de démystifier la chimère entretenue par les ennemis du Maroc autour de supposés territoires libérés».

Partagez Cet Article

Articles Liés

Laisser un Commentaire

© 2017 Sahara News. Tous droits réservés. Administrateur du Site · Entrées RSS · Commentaires RSS