La justice européenne inflige un cinglant revers au Polisario

La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a infligé un cinglant revers au Polisario et par ricochet ses lobbyistes européens et ses sponsors algériens, en validant l’accord de libre-échange UE-Maroc.

Cet accord de libre-échange conclu en 2012 entre l’Union européenne et le Maroc n’est pas applicable au Sahara Occidental et n’aurait donc pas dû être annulé en première instance, à la suite de la contestation soulevée par le Front Polisario, souligne la CJUE dans son verdict prononcé ce mercredi à Strasbourg.

Dans son jugement, la Cour de Luxembourg a suivi grosso modo, l’avis juridique émis à ce sujet le 13 septembre dernier, par son avocat général, qui avait notamment suggéré d’invalider l’arrêt du tribunal de l’UE à l’origine de l’annulation de l’accord de libéralisation réciproques de produits agricoles et de la pêche, par le Maroc et l’UE.

Cet arrêt rendu le 10 décembre 2015 avait été vivement contesté par le Maroc ce qui a amené le Conseil de l’Europe à interjeter, avec le soutien de plusieurs pays européens, un recours en appel devant la CJUE contre l’annulation dudit accord.

Dans leur première réaction officielle, la haute représentante de l’UE pour la politique extérieure et de sécurité/Vice-présidente et le ministre marocain des Affaires étrangères soulignent dans une Déclaration commune, avoir «pris acte de l’arrêt rendu, mercredi, par la Cour de Justice de l’Union européenne (CJUE), au sujet de l’Accord agricole entre le Maroc et l’Union Européenne».

Les deux parties constatent, également, que «la CJUE a jugé le recours en annulation contre ledit Accord, introduit par le front Polisario, irrecevable», et estiment que «l’Accord agricole UE-Maroc demeure à ce titre en vigueur», ajoute la déclaration commune.

Et le document de conclure que «les deux parties examinent toutes les implications possibles du jugement de la Cour et travailleront de concert sur toute question ayant trait à son application, dans l’esprit du partenariat privilégié UE-Maroc et des mécanismes prévus à cet égard (…) et entendent travailler activement à son développement dans tous les domaines d’intérêt mutuel».

Ainsi au fil du temps, les mensonges et la propagande stérile du Polisario et de ses mentors algériens sont dévoilés au grand jour et finissent par tomber à l’eau et les soutiens internationaux aux causes légitimes du Maroc ne font que s’élargir.

 

Partagez Cet Article

Articles Liés

Laisser un Commentaire

© 2017 Sahara News. Tous droits réservés. Administrateur du Site · Entrées RSS · Commentaires RSS