Maroc-Sahara: Un dangereux acte provocateur du Polisario cautionné par l’armée algérienne

soldats-farEvidemment les dirigeants d’Alger son bien décidés à lâcher la bride aux séparatistes du Polisario dans leurs actes provocateurs contre le Maroc, plus grave encore, des éléments de l’armée algérienne n’hésitent plus à mettre la main dans la patte.

Des miliciens armés du Polisario encadrés par six officiers de l’armée algérienne, dont un haut gradé, rapporte ce lundi, le quotidien marocain Assabah, ont été interceptés par des soldats du sixième régiment des Forces armées royales (FAR) au moment où ils s’étaient infiltrés la semaine dernière, dans la zone sud du territoire marocain, dans une vaine tentative de prendre position dans la zone tampon de Guergarate qui sépare l’extrême sud-ouest du Royaume du nord de la Mauritanie.

Ainsi, le plan algérien visant à imposer une présence militaire du Polisario dans la zone tampon jouxtant le poste frontière marocain de Guerguerat, a été avorté avec habileté par les éléments des FAR, précise le journal Assabah qui ne révèle pas ses sources.

Après avoir aperçu des mouvements militaires suspects dans la région, les soldats marocains ont intercepté sur le sol marocain les intrus qui ont été ensuite à soumis un interrogatoire.

La neutralisation de ce commando s’est déroulé sans qu’un seul coup de feu n’ait été tiré par les soldats marocains qui ont également saisi des véhicules de transport de troupes, des jeeps et des pick-up équipés de petits canons ainsi qu’un lot de matériels militaires et d’armes légères qui étaient en possession des intrus.

Après avoir été interrogés pendant 48 heures, les officiers algériens et certains hommes du Polisario ont été relâchés puis expédiés vers l’Algérie d’où ils venaient, alors qu’un groupe de miliciens sahraouis a été retenu par les FAR en vue d’approfondir l’enquête devant révéler les dessous de cette mission commando.

Du côté officiel algérien c’est le silence radio et même les médias d’habitude très bavards, ont passé sous silence ce grave incident.

Des observateurs à Rabat, estiment que cet incident est de nature à faire monter d’un cran l’escalade entre les deux voisins marocain et algérien en l’absence de toute réaction de l’ONU et de sa mission au Sahara Occidental «Minurso». Pourtant, cette mission suivait de très près, le dernier face-à-face entre les services de sécurité marocains et un groupe d’une trentaine de miliciens armés dépêchés dans la zone tampon de Guergarate pour stopper les travaux d’asphaltage d’un tronçon de la route reliant le sud-ouest marocain et le nord de la Mauritanie.

Pour camoufler le vide institutionnel que connait le pays depuis avril 2013, date à laquelle le président Abdelaziz a été coulé dans un fauteuil roulant, suite à un grave accident vasculaire cérébral (AVC), les généraux algériens tentent vraisemblablement, de détourner le regard de l’opinion publique algérienne vers le Maroc, en utilisant comme bouc émissaire le Polisario.

 

Partagez Cet Article

Articles Liés

Laisser un Commentaire

© 2017 Sahara News. Tous droits réservés. Administrateur du Site · Entrées RSS · Commentaires RSS