Polisario: le nouveau chef veut reprendre les choses en main dans les camps

polisario

Brahim Ghali veut à tout prix reprendre les choses en main dans les camps de Tindouf, une volonté qui transparaît dans la première restructuration que le chef du Polisario opère au sein de son équipe, avec la nomination lundi au « ministère de l’Intérieur » de Ali Sayed Bachir, membre des Bouihates (Rguibates), une tribu à la pointe de la contestation au cours des dernières années.

Déterminé à tirer le tapis sous les pieds des dissidents sahraouis à Tindouf, qui ont enflammé les camps avant la mort de son prédécesseur, le nouveau patron du Polisario vient de redistribuer les cartes parmi les apparatchiks du front séparatiste.

Les deux dernières années de la vie de Mohamed Abdelaziz avaient, en effet, été marquées par de larges mouvements de protestation, réprimés sévèrement par le Polisario. Une contestation qui a été alimentée par le scandale des détournements de l’aide humanitaire internationale. Ce système bien rôdé, mis en place par des dignitaires du Polisario avec la complicité de responsables algériens et qui a été révélé, début 2015 par l’OLAF, l’office européen anti-fraude.

De là, le choix de Brahim Ghali de tirer la leçon des erreurs de son prédécesseur. C’est dans ce sens qu’il s’agit de comprendre ce réaménagement en faveur du camp des Bouihates, indique une source bien informée dans les camps de Tindouf. C’est la première décision de Brahim Ghali depuis sa désignation il y a deux mois à la tête du Polisario, et qui est interprétée dans les campements comme une tentative de calmer le jeu avec les Bouihates, longtemps marginalisés.

Parallèlement, le nouveau chef du Polisario tente d’imprimer au front sahraoui la voie de la fermeté face au Maroc, dans la droite ligne de la position de l’Algérie sur l’affaire du Sahara. Ainsi, la désignation du frénétique Mohamed Lamine el Bouhali en tant que « commandant du régiment de réserve » envoie un message dans ce sens, à la fois au Maroc et en direction des partisans de la ligne dure au sein du Polisario.

Partagez Cet Article

Articles Liés

Laisser un Commentaire

© 2017 Sahara News. Tous droits réservés. Administrateur du Site · Entrées RSS · Commentaires RSS