Le Parlement européen interpelé à nouveau sur le détournement de ses aides par le Polisario

echoL’ONG espagnole Forum canario-sahraoui (FOCASA) a interpellé dernièrement,  le Parlement européen au sujet du détournement massif par le Polisario de l’aide humanitaire destinée aux populations de Tindouf en Algérie, sur la base des rapports très convaincants des ONG à l’instar de l’Office européen de lutte antifraude (OLAF) dont un rapport accablant dénonçait preuves à l’appui, ces détournements.

Au terme d’une enquête diligentée en 2005 en Algérie, le Programme alimentaire mondial (PAM) avait lui aussi décidé, à l’instar du HCR, de réajuster son aide qui était basée auparavant, sur des estimations erronées du nombre des habitants des camps de Tindouf.

Dans une lettre adressée à la présidente de la Commission du contrôle budgétaire du Parlement européen, le FOCASA appelle le Parlement européen à faire du recensement des habitants sahraouis, une condition indispensable à l’octroi de nouvelles aides européennes.

Pour l’ONG espagnole, il s’agit « à la fois d’une exigence de bon sens» et «d’une obligation morale vis-à-vis de ces populations » sahraouies sans défense, qui ne reçoivent que des miettes de l’aide humanitaire, alors que le gros lot des aides est détourné en cours de route, pour être revendu au noir en Algérie et dans les pays voisins.

Aussi, le FOCASA et l’OLAF assurent que le non recensement de ces populations était et est toujours la principale cause des détournements massifs qui ont permis à des caciques et notables du Polisario et à certains responsables algériens, de s’enrichir illicitement en achetant par les fonds détournés, des biens immobiliers et en garnissant leurs comptes bancaires secrets en Europe.

L’Union européenne qui est l’un des plus gros pourvoyeurs d’aides aux populations des camps de Tindouf, se doit d’exiger le recensement de ces réfugiés pour mieux calibrer ses aides et réduire les risques de leur détournement.

Le rapport de l’OLAF, rendu public en 2015, ajoute le FOCASA, montre que « le laxisme a prévalu durablement dans l’appui à ces populations sahraouies ».

L’ONG espagnole a enfin appelé la présidente de la Commission du contrôle budgétaire du Parlement européen, à soulever à nouveau ce point sensible lors de la session plénière du 8 juillet prochain au cours de laquelle l’OLAF sera représenté.

 

 

Partagez Cet Article

Articles Liés

Laisser un Commentaire

© 2017 Sahara News. Tous droits réservés. Administrateur du Site · Entrées RSS · Commentaires RSS