Entretien du Roi du Maroc avec le président Poutine axé sur le dossier du Sahara

poutine-m6Le roi du Maroc Mohammed VI et le président de la Russie, Vladimir Poutine ont eu mardi, un long entretien téléphonique au cours duquel ils ont discuté des derniers développements du dossier du Sahara et de la mise en œuvre des derniers accords conclus à Moscou dans le cadre du partenariat stratégique liant le Maroc à la Russie.

Cet entretien qui tombe à point nommé, intervient à quelques jours seulement de l’examen par le Conseil de Sécurité, dont la Russie est membre permanent, du rapport annuel du Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon sur le Sahara.

Les autorités marocaines craignent de nouveaux dérapages aux Nations Unies, suite à l’attitude jugée partiale dont a fait preuve le S.G de l’ONU lors de sa visite début mars, à Alger et dans les camps de Tindouf, où il avait failli à son devoir de neutralité, en qualifiant la présence marocaine au Sahara, d’«occupation».

C’est dans ce contexte que les deux chefs d’état ont « marqué leur forte préoccupation face aux dernières évolutions de la question du Sahara telles qu’enregistrées au niveau du secrétariat des Nations Unies », indique un communiqué du cabinet royal.

Ils ont aussi «décidé de renforcer leur coordination et de maintenir un contact permanent à ce sujet, afin d’aboutir, à l’échéance du mois d’avril, à un résultat équilibré et productif », précise le communiqué.

Le président Poutine et le Roi Mohammed VI ont réitéré à la même occasion, leur pleine satisfaction des résultats de la récente visite Royale à Moscou, qui a ouvert, selon le communiqué, «une nouvelle ère dans les relations entre les deux pays et consacré l’établissement d’un Partenariat Stratégique Renforcé».
Au titre des derniers développements dans le dossier du Sahara marocain, la France a réitéré dimanche dernier, par la voix de son Premier ministre, Manuel Valls qui était en visite à Alger, que sa position sur ce dossier, restait « inchangée », soulignant que « toute solution doit être trouvée dans le cadre des Nations Unies ».

Si en plus de la France et des Etats-Unis, deux alliés traditionnels du Maroc et qui assurent régulièrement que le plan d’autonomie marocain pour le Sahara «constitue une base sérieuse et crédible pour une solution négociée », le Maroc obtient l’appui de la Russie à l’ONU, le terrain sera certainement balisé pour un règlement politique consensuel du litige territorial opposant l’Algérie et le Maroc autour du Sahara.

Partagez Cet Article

Articles Liés

Laisser un Commentaire

© 2017 Sahara News. Tous droits réservés. Administrateur du Site · Entrées RSS · Commentaires RSS