Sahara Occidental: Le Conseil de l’Europe décrédibilise le Polisario

consil-europeLe Polisario qui n’a pas encore digéré le dépitant refus en janvier dernier, du gouvernement suédois de reconnaitre sa république chimérique, qu’il vient à nouveau, d’encaisser un nouveau revers qui leur est infligé par une haute instance de l’Union européenne (UE).

Les dirigeants du Polisario et leurs mentors algériens ont été quasiment foudroyés par le recours introduit en appel par le Conseil de l’Europe contre l’annulation par la Cour de Justice européenne (CJUE) de l’accord agricole Maroc-UE de 2012.

Pour le Polisario et les gouvernants d’Alger ce n’est pas le pourvoi en appel qui les dérange le plus, mais là où le bas blesse le plus, ce sont les solides arguments avancés par le service juridique du Conseil européen. En effet dans son appel introduit 19 février dernier, l’organe décisionnel de l’UE soutient que les magistrats de la CJUE, avaient commis des erreurs de droit en concluant que le Polisario était directement et individuellement concerné par la décision annulée.

Pour le Conseil de l’Europe, qui agit et s’exprime au nom des 28 Etats membres de l’UE dont il décide et coordonne sa politique générale, le Polisario n’a pas la qualité d’ester en justice auprès d’une juridiction européenne, et ne pouvait pas également prétendre à un quelconque droit en lien avec les provinces du sud du Royaume.
Dans le pourvoi en appel publié dernièrement dans le journal officiel de l’UE, le Conseil européen relève en effet, les nombreuses failles juridiques d’un jugement prononcé sur la base de supputations infondées et des allégations mensongères attentatoires au Maroc avancées par le Polisario et des lobbies européens qui le soutiennent.
Dans son argumentaire, le Conseil a mis à nu les prétentions douteuses qu’avancent le Polisario et l’Algérie, dont l’objectif final consiste à créer un état factice au Maghreb, en paralysant tout règlement politique consensuel du dossier du Sahara marocain.

Le conseil affiche en même temps, la position claire et franche de l’UE en faveur de la justesse des droits inaliénables du Maroc sur sa zone sud et ses richesses qui bénéficient à l’ensemble de sa population, au nord comme au sud.

Ainsi les manipulations et les manœuvres de l’Algérie et du Polisario finissent toujours par tomber à l’eau tant elles sont illégitimes et fondées sur des arguments qui ne tiennent pas debout.

Partagez Cet Article

Articles Liés

Laisser un Commentaire

© 2017 Sahara News. Tous droits réservés. Administrateur du Site · Entrées RSS · Commentaires RSS