Tindouf: Même la nature se déchaîne contre les séparatistes du Polisario

tindouf-tempete-sableLes festivités organisées dimanche, par la direction du Polisario dans les camps de Tindouf à l’occasion du 40ème anniversaire de la création par le régime algérien et libyen, de la fantomatique république sahraouie «RASD», ont été brusquement interrompues par une violente tempête de sable qui a balayé à son passage, les tentes et tribunes aménagées pour abriter les séparatistes et leurs invités.

Les dirigeants du Polisario, leurs partisans et leurs convives n’ont eu de choix que de plier leurs bagages et déguerpir pour aller chercher refuge ailleurs.

Après les inondations qui ont dévasté les camps de Tindouf en octobre 2015, la nature se déchaine pour la deuxième fois consécutive, en moins d’un an, contre ces soi-disant dirigeants du Front Polisario qui, avec le soutien de leurs parrains algériens, cherchent à tout prix, à balkaniser le territoire marocain.

Par ailleurs, un lointain appel pressant nous parvient d’Amérique Latine, et plus exactement de l’Argentine, où l’agence de presse « Total News » a invité la communauté internationale à démanteler illico-presto, les chimériques institutions et les camps du Front Polisario qui n’abritent somme toute, qu’un groupe de terroristes et de narcotrafiquants qui s’activent dans la région sahélo-saharienne, mettant en péril la stabilité de toute la région.

Dans un long article intitulé «une région sans loi», l’agence de presse argentine démontre, preuves à l’appui, la compromission des mercenaires du Polisario avec les trafiquants de drogue latino-américains, les jihadistes de tout bord, et leur implication avérée dans des affaires de rapines et d’enlèvement d’humanitaires de l’ONU et de pays occidentaux.

C’est le cas entre autres, de trois humanitaires, deux espagnols et une italienne kidnappés dans le camp de Rabouni, près de Tindouf au sud-ouest algérien, le 23 octobre 2011 et livrés à AQMI au nord du Mali, grâce à la complicité des milices du Polisario et de l’armée algérienne qui contrôle toute l’étendue du Sahara algérien.

Pour Total News, il est temps de démanteler le front Polisario et les camps de Tindouf qui « constituent un terreau propice au crime organisé et au terrorisme jihadiste» et “une véritable matrice de toutes sortes de crimes” et de libérer les milliers de civils sahraouis pris en otages pendant plus de quarante ans.

© 2018 Sahara News. Tous droits réservés. Administrateur du Site · Entrées RSS · Commentaires RSS