Le Polisario en pleine effervescence à l’approche du Forum Crans Montana

Crans MontanaLe moribond chef du Polisario, Mohamed Abdelaziz et ses acolytes font preuve ces derniers jours, d’une grande agitation et ce, depuis l’annonce par la le Forum de Crans Montana de tenir sa 10ème session annuelle sur l’Afrique et la Coopération Sud-Sud à Dakhla, au sud du Maroc.
Pour preuves un site du Polisario vient d’annoncer que le secrétaire général du Front prévoit un déplacement au Nigeria du 12 au 14 mars, c’est-à-dire trois jours avant l’ouverture des assises du Forum Crans Montana prévus du 17 au 22 mars prochain à Dakhla.
Ce que ne révèle pas le site, une source bien informée à Rabouni nous précise, que Mohamed Abdelaziz a eu vent d’une éventuelle participation de l’épouse du président du Nigeria, Aisha Buhari à la 10ème session du Forum de Crans Montana ce qui n’arrange pas du tout les intérêts du Polisario. Le Nigeria est l’un des principaux pays africains après l’Algérie et l’Afrique du Sud qui continuent à soutenir politiquement et financièrement le Front Polisario.
Ce qui confirme cette hypothèse, c’est qu’en prévision de son voyage à Abuja, le chef du Polisario a tenu à décorer en grande pompe ce mardi, l’ambassadeur du Nigeria, Haruna Ginsau à l’issue de sa mission dans les camps de Tindouf.
Les appréhensions du Polisario se sont aggravées avec l’adhésion tout récemment, de la première Dame du Nigeria à l’African women’s forum. Une institution qui vient d’être mise en place par le forum Crans Montana à l’occasion du 30ème anniversaire de sa création et en hommage au combat de la femme africaine pour le développement du continent noir.

Des responsables du Forum n’excluent pas que l’épouse du président Muhammadu Buhari face le déplacement à Dakhla, pour participer au Forum Crans Montana qui se réunira pour la seconde fois dans cette ville, après l’édition 2015 qui a connu un succès retentissant avec la participation de 800 invités venus des quatre coins du monde.

Une éventuelle participation d’Aisha Buhari au forum de Dakhla, constituerait un coup fatal pour les dirigeants du Polisario surtout qu’ils viennent d’être discrédités par le gouvernement suédois qui, après une longue réflexion, s’est finalement abstenu de reconnaitre la fantomatique république sahraouie «RASD», créant un profond désarroi à Rabouni comme à Alger.

Partagez Cet Article

Articles Liés

Laisser un Commentaire

© 2017 Sahara News. Tous droits réservés. Administrateur du Site · Entrées RSS · Commentaires RSS