Exclusif: Une rencontre des activistes du Polisario bien arrosée à Bruxelles

polisario-alccoool-belgiqueDes activistes du Polisario qui s’activent en Belgique, ont été photographiés lors d’une rencontre «bien arrosée», qui se tenait mardi dernier à Bruxelles, en présence de sympathisants européens du mouvement séparatiste sahraoui.

Ces photos qui ont fait le tour des réseaux sociaux sur la grande toile, constituent selon des observateurs belges, la preuve tangible des fonds occultes gracieusement servis par les caisses noires des services de renseignements militaires algériens «DRS» aux pontes du Polisario et à leurs affidés pour arroser leurs soirées et trinquer avec leur sympathisants occidentaux aux frais du contribuable algérien.

Certaines mauvaises langues diraient que les activistes du Polisario ont profité de cette occasion, pour bien fêter l’anniversaire de la chimérique république Sahraouie (RASD), même s’ils pouvaient bien le faire avec des produits «Halal».

haidar-alcol
L’image des bouteilles d’alcool alignées sur les tables pour servir à volonté les activistes, membres d’une soi-disant association de la communauté sahraouie en Belgique, et leurs supporters européens, commente un journaliste bruxellois, constitue un vrai scandale. Le Polisario qui se plaint de la baisse des aides humanitaires, rappelle-t-il, vient tout juste de lancer par la voix de son Croissant Rouge, un appel d’aide urgente à la communauté internationale pour épargner la famine, aux milliers de réfugiés sahraouis entassés dans les camps de Tindouf en plein désert algérien.

Mais le scandale des détournements massifs des aides internationales par les caciques et les dignitaires du Polisario ainsi que par des responsables algériens, révélés au début de cette année, par l’Office européen de Lutte Anti-fraude « OLAF », est toujours présent dans la mémoire des donateurs traditionnels d’aides aux populations des camps de Tindouf.

A travers son nouvel appel d’aide, le Polisario quémande 10 millions de dollars pour soi-disant pourvoir aux « stricts besoins alimentaires de la population», mais en réalité cet argent prend souvent un autre chemin, comme l’attestent de nombreux rapports d’ONG internationales.

A la suite des détournements des aides à grande échelle, le Parlement européen et le Conseil de sécurité ont exigé de l’Algérie, pays hôte et du Polisario d’autoriser l’organisation d’un recensement des habitants des camps de Tindouf.

© 2018 Sahara News. Tous droits réservés. Administrateur du Site · Entrées RSS · Commentaires RSS