Comment les réfugiés des camps de Tindouf sont-ils affamés ?

tindouf-refugeeLes milliers de Sahraouis enfermés dans les camps de Tindouf au sud-ouest-algérien, sont sérieusement menacés par la famine en raison du désengagement des autorités de l’Algérie, pays hôte, et des malversations des pontes du Polisario ayant engendré une baisse drastique des aides humanitaires.

Confrontées plus que jamais à une disette sans précédent, les camps de Tindouf traversent ces derniers temps, une situation d’ébullition qui risque de devenir explosive à tout moment.

Les réfugiés de Tindouf, précise un dissident sahraoui établi à Nouakchott et en contact avec ses proches à Tindouf, se sentent désespérément trahis par leurs dirigeants qui ont fait fuir par leurs agissements peu orthodoxes, les donateurs traditionnels, notamment l’Union européenne (UE), l’Espagne, la France, l’Italie et les USA.

Au lendemain de la publication par l’Office européen de Lutte anti-fraude (OLAF) d’un rapport accablant sur les détournements massifs des aides humanitaires, ces donateurs ont réduit de moitié leurs aides.

Le Parlement européen (PE) a même conditionné la reprise de l’aide européenne par le recensement des habitants des camps de Tindouf que l’Algérie et le Polisario ont toujours refusé pour pouvoir manipuler le nombre des réfugiés suivant leur planification géostratégique et leurs thèses indépendantistes.

Cette fois-ci, il n’y a pas que le PE qui exige un tel recensement, le Conseil de sécurité de l’ONU en a fait de même, dans sa dernière résolution 2218 dans laquelle il également renouvelé le mandat de la MINURSO, sans, pour autant, l’élargir à la surveillance des droits de l’homme.

Suite à la baisse de l’aide internationale et compte tenu de la politique de laissé-pour-compte qu’observe l’Algérie à l’égard des réfugiés sahraouis, la direction du Polisario à lancé dernièrement par la voix de son «Croissant-Rouge sahraoui» (CRS), un appel d’aide à la communauté internationale.

Le président du CRS, Yahya Bouhabeini a, lui-même, reconnu que l’UE n’est plus aussi généreuse que par le passé et qu’elle a réduit ses aides de 51 à 10 millions d’euros par an seulement. L’Espagne et les Etats-Unis ont fait de même, en réduisant leurs aides annuelles respectivement de 10 à 7,4 millions d’euros et de 10 à 5,3 millions de dollars.

Heureusement qu’il y a le Croissant-Rouge algérien qui va bientôt envoyer aux réfugiés de Tindouf, environ 200 tonnes de patates, mais sans sel, ni huile, ni gaz pour les cuisiner, commente le dissident sahraoui, excluant néanmoins, tout risque de détournement de ce convoi.

© 2019 Sahara News. Tous droits réservés. Administrateur du Site · Entrées RSS · Commentaires RSS