Le conflit du Sahara Occidental au centre des entretiens d’eurodéputés au Maroc

pargneaux-saharaUne délégation d’eurodéputés conduite par le député socialiste français, Gilles Pargneaux, est attendue ce mercredi à Rabat, pour une visite de deux jours au Maroc.

Le conflit du Sahara Occidental et le partenariat stratégique et privilégié liant le Maroc et l’Union Européenne seront au centre des entretiens qu’auront les eurodéputés à Rabat, avec les responsables marocains.

Le dernier rapport de suivi de la Politique européenne de voisinage (PEV) rendu public fin mars, a-t-il relevé, souligne une fois de plus, la relation particulière et d’excellence entre le Maroc et l’UE et dont le statut avancé est le meilleur symbole.

Les eurodéputés se rendront également à Laâyoune, au sud du Royaume, où ils devront aborder avec des acteurs politiques et associatifs de la région, les détournements des aides humanitaires destinées aux populations des camps de Tindouf et les derniers développements du dossier du Sahara.

Dans une déclaration mardi à Bruxelles, l’eurodéputé Gilles Pargneaux qui copréside également le groupe d’amitié parlementaire UE-Maroc, a souhaité un engagement accru du parlement européen (PE) en faveur d’un règlement négocié du conflit du Sahara compte tenu de la menace terroriste qui plane sur l’ensemble de la région et des souffrances des Sahraouis marocains dans les camps de Tindouf en territoire algérien, aggravées par les détournements récurrents des aides humanitaires internationales.

Ces détournements ont été l’objet d’un récent rapport publié par l’Office européen de lutte antifraude (OLAF) et qui a jeté toute la lumière sur le conflit du Sahara et les détournements de l’aide humanitaire internationale destinée aux populations affamées de Tindouf.

«Entre risques de détournements de l’aide humanitaire à Tindouf et menaces terroristes plus au sud avec AQMI, le Parlement européen doit s’engager en faveur d’un règlement du conflit du Sahara», a déclaré Gilles Pargenaux qui milite pour le règlement définitif du différend territorial opposant le Maroc et l’Algérie autour du Sahara Occidental.

Le président du groupe d’amitié UE-Maroc au PE a précisé que la délégation qui l’accompagne compte profiter de ce voyage pour avoir une vision concrète des avancées démocratiques et économiques du Maroc et de constater les nombreux domaines où l’Europe accompagne financièrement le Royaume.

Le Maroc, a-t-il affirmé, est aujourd’hui «une vitrine démocratique pour le monde arabe » ce qui doit être constamment mis exergue en Europe.

Partagez Cet Article

Articles Liés

Laisser un Commentaire

© 2017 Sahara News. Tous droits réservés. Administrateur du Site · Entrées RSS · Commentaires RSS