Maroc/Sahara : Des milliers de Sahraouis de Tindouf coincés en Mauritanie

sn-mauritanie-refugeDes milliers de réfugiés sahraouis ayant fui dernièrement, les camps de Tindouf, se trouvent coincés au nord de la Mauritanie, en attente du feu vert des autorités consulaires marocaines à Nouadhibou, pour rallier le sud du Royaume.

Selon un député de Guelmim, Omar Bouaïda, près de 400 de Sahraouis venus de Tindouf, campent aux alentours du consulat du Maroc à Nouadhibou, dans l’attente d’une autorisation d’entrée en territoire marocain.

Cette information a été confirmée par la ministre déléguée aux Affaires étrangères, Mbarka Bouaida qui avait déclaré mercredi dernier, lors d’une émission sur 2M, que de milliers de Sahraouis, attendaient en Mauritanie d’être autorisés à regagner le royaume.
Dans une lettre adressée au ministre marocain des Affaires étrangères, le député Bouaïda a sollicité une intervention immédiate pour mettre fin aux souffrances de ces rescapés, ayant fui les affres des camps et qui sont aujourd’hui « confrontés à une situation des plus difficiles du fait de l’attente et de l’inquiétude ».

Le ralliement au Maroc des réfugiés sahraouis de Tindouf, explique un diplomate à Rabat, suscite depuis hésitations et suspicions chez les autorités marocaines, depuis les sanglants événements de Gdeim Izik (novembre 2010), où des ralliés aux ordres du Polisario avaient semé le désordre et la panique.

Depuis ces événements, ajoute le diplomate, les autorités de Rabat craignent l’infiltration parmi les ralliement de masse, d’éléments subversifs rompus aux thèses séparatistes du Polisario et qui sont formés pour commettre une fois sur le sol marocain, des actes de sabotage et d’anarchie minutieusement planifiés dans les locaux du QG du Polisario à Rabouni.

Par ailleurs, on apprend que d’autres dissidents et opposants au Polisario se trouvent déjà à Nouakchott, où ils espèrent pouvoir être reçus et écoutés par le médiateur de l’ONU pour le Sahara Occidental, Christopher Ross qui effectue depuis mercredi dernier, une nouvelle tournée dans la région.

Selon une source basée en Espagne, des membres de «Khat Achahid» (la Voie du Martyr) auraient demandé une audience à Ross, lors de son passage attendu en Espagne. Mais pour des « problèmes d’agenda », le médiateur onusien leur a donné rendez-vous dans la capitale mauritanienne. Crée en juillet 2004, le mouvement dissident «Khat Achahid» dirigé par Mahjoub Salek, membre fondateur du Polisario, affiche ouvertement son opposition au chef du Polisario, Mohamed Abdelaziz et à ses lieutenants pour leur politique et leur mode gestion des camps de Tindouf.

© 2019 Sahara News. Tous droits réservés. Administrateur du Site · Entrées RSS · Commentaires RSS