Un Eurodéputé réclame le recensement des Sahraouis de Tindouf

khadija-hamdi-abdelazizL’eurodéputé, Gilles Pargneaux plaide pour le recensement des populations sahraouies séquestrées dans les camps de Tindouf, que les autorités d’Alger et la direction du Front Polisario ont toujours refusé.

La demande de Pargneaux fait suite à la publication d’un rapport accablant dans lequel l’Union Européenne a dénoncé les détournements par des Algériens et leurs protégés parmi les pontes du Polisario des aides humanitaires européennes normalement, soit pour une valeur de 10 millions d’Euros, affectée chaque année depuis 1975, aux réfugiés des camps des camps de Tindouf.

«Les détournements de l’aide alimentaire européenne des camps de Tindouf par des dignitaires du Polisario sont simplement scandaleux», a indiqué le président du groupe d’amitié parlementaire UE-Maroc.

« c’est la surévaluation de la population des camps de Tindouf qui a permis l’établissement de ce système élaboré de détournement et de revente de l’aide alimentaire européenne», relève l’eurodéputé français.

Pour Gilles Pargneaux, le rapport de l’Office européen de lutte antifraude (OLAF) ne fait que confirmer les informations déjà recueillies sur le terrain par de nombreuses ONG et experts internationaux.

La publication de ce rapport, affirme l’eurodéputé, « jette une lumière crue sur la question centrale du conflit du Sahara : le recensement des populations dans les camps de réfugiés de Tindouf auquel s’opposent catégoriquement l’Algérie et le Polisario malgré les demandes répétées des Nations Unies » et de leurs agences spécialisées.

Pargneaux demande à l’Union européenne et à ses instances dirigeantes d’exiger le recensement « afin d’éviter les détournements mais surtout pour donner une nouvelle impulsion au règlement du conflit du Sahara ». « L’Europe ne peut être un pourvoyeur de fond aveugle et muet au Sahara », soutient l’eurodéputé Pargneaux, précisant qu’il compte demander à la commission de contrôle budgétaire du Parlement européen de se saisir de la question pour faire toute la lumière sur ce qu’il considère « comme une instrumentalisation honteuse du conflit du Sahara» par les pontes du Polisario et les dirigeants algériens.

Pour certains hommes du pouvoir algérien et les hauts cadres du Polisario et à leur tête leur chef Mohamed Abdelaziz et son épouse, l’Algérienne Khadija Hamdi, ont bâti une fortune colossale aux dépends de la misère des réfugiés de Tindouf.

© 2019 Sahara News. Tous droits réservés. Administrateur du Site · Entrées RSS · Commentaires RSS