Polisario/Tindouf : L’arrestation d’un «Bouazizi» sahraoui enflamme le campement de Laayoun

bouaziziL’arrestation ce week-end, d’un jeune sahraoui, surnommé pour la circonstance, le «Bouazizi» de Tindouf, a enflammé le campement de Laayoun.
Ce campement situé à moins de 15 km de Tindouf, a été ce dimanche 11 mai, le théâtre  de violents affrontements entre les milices armées du Polisario et des centaines de jeunes habitants des camps de Tindouf  qui ont pris d’assaut le siège de la soi-disant Wilaya de Laayoun.
Selon les informations qui nous sont parvenues des camps de Tindouf au sud-ouest-algérien, entre 800 et 1000 mécontents sahraouis circulant à pied ou à bord  de véhicules, ont pris d’assaut le siège de la dite wilaya de Laayoun, dont ils ont investi et incendié les locaux et leurs équipements. La foule déchainée des manifestants a également mis le feu à son passage, dans la voiture du dit wali, Hemma Albounya. Ce dernier ayant reçu plusieurs coups et blessures a été évacué vers un hôpital. Pour l’instant, aucune précision n’a été révélée sur son état de santé ni sur la gravité de ses blessures.
Ce n’est qu’après près d’une heure d’efforts, ajoute les mêmes sources, que l’incendie a pu être circonscrit, précisant que d’importants dégâts matériels sont visibles dans les locaux de la dite wilaya.
Les renforts sécuritaires appelés d’urgence à la rescousse de la wilaya, ont rencontré de grandes difficultés à rétablir l’ordre sur les lieux et à disperser les jeunes manifestants en délire.
La manifestation a éclaté suite à l’arrestation du jeune dénommé Al Ghilani Lahcen Alhussein Boumerrah qui n’a pas obtempéré à la décision du Wali qui lui a refusé l’autorisation de construire une petite échoppe mitoyenne de son domicile, situé dans la localité de Haggounya au bord de la route reliant Tindouf au campement de laayoun. C’est ainsi que le jeune Boumerrah a été malmené par les agents de sécurité de la dite wilaya avant d’être jeté en prison sur ordre du wali.
Alertés par des habitants du camp de cette arrestation, des centaines de jeunes ont alors pris d’assaut le siège de la wilaya avant de l’incendier et d’entrer en accrochage avec les milices armées du Polisario. Des dizaines de jeunes mécontents ont profité de l’occasion, pour arborer des pancartes et des banderoles affichant le soutien au projet marocain de large autonomie au Sahara Occidental. Ils exigeaient également le départ immédiat du chef du Polisario, Mohamed Abdelaziz et de ses proches collaborateurs ainsi que la fin du blocus imposé aux populations des camps de Tindouf par les milices du Front et l’armée algérienne.

Partagez Cet Article

Articles Liés

Laisser un Commentaire

© 2017 Sahara News. Tous droits réservés. Administrateur du Site · Entrées RSS · Commentaires RSS